PASAPKEDJINAWONG: LA RIVIÈRE QUI PASSE ENTRE LES ROCHERS—THE RIVER THAT PASSES THROUGH THE ROCKS

13 May 2021 – 19 September 2021

À propos de l'exposition

Préparé par

John G. Hampton & Léuli Eshrāghi

Organisé et diffusé par By

Musée d'art MacKenzie

Galleries

RHW, Hill & Rawlinson Galleries

Pasapkedjinawong présente des artistes d’à travers l’île de la Tortue et de l’autre bord du Grand Océan qui examinent comment les langues arrivent à survivre, dépassers’adapter ou résister aux cadres de la violence et de la répression coloniales. Cette exposition tient des langues et des cultures pour des systèmes vivants, comme des rivières et d’autres masses d’eau, et regarde de près ce qui arrive lorsque le courant habituel est interrompu, détourné ou entravé par une force extérieure. Nos langues s’adaptent, s’atténuent à un filet, laissent des sentiers secs taillés dans le territoire qui attendent des pluies nouvelles ou, toujours fortes, s’écoulent à travers des chenaux neufs ou avoisinants; et la persévérance de ces eaux continue à nourrir et à soutenir les peuples et les cultures qui en dépendent.  

Les artistes qui participent à Pasapkedjinawong représentent cette force vitale continue en articulant des architectures renouvelées de langue et de pensée nourries par des moyens neufs et ancestraux de connaître et de voir le monde. En se servant de son, silence, image, corps, textile et tactilité, chacun.e d’elleux trace les courants multiples qui longent les domaines apparemment monolithiques des langues coloniales, afin d’élargir notre imagination et notre compréhension des histoires et avenirs de culture et de communication se déployant sur cette planète.  

 

En vedette :

Joi T Arcand, Patrick Cruz, Nikau Hindin, Cathy Mattes, Caroline Monnet, Faye Mullen, Rashaad Newsome, Kite and Devin Ronneberg, Carl Trahan, and Gutiŋarra Yunupiŋu.

Oeuvres d'art dans l'exposition

Joi T. Arcand, kiya itako (be you), installation view, 2018. Digital print on fabric. Photo by Don Hall

Joi T. Arcand, kiya itako (be you), installation view, 2018. Digital print on fabric. Photo by Don Hall

 
Gutiŋarra Yunupiŋu,<i> My connections</i>, screen grab, 2019. Digital film.

Gutiŋarra Yunupiŋu, My connections, screen grab, 2019. Digital film.

 
Kite and Devin Ronneberg, <i>Ínyan Iyé (Telling Rock)</i>, installation view, 2019. Translation by Alex Firethunder. Song, power, sound, processors, machine learning decisions, handmade circuitry, gold, silver, copper, aluminum, silicon, fiberglass.

Kite and Devin Ronneberg, Ínyan Iyé (Telling Rock), installation view, 2019. Translation by Alex Firethunder. Song, power, sound, processors, machine learning decisions, handmade circuitry, gold, silver, copper, aluminum, silicon, fiberglass.

 
Carl Trahan, <i>Dérangment</i>, 2013. French-English diagram for translations of the French word “dérangement,” written in chalk. Photo by Don Hall.

Carl Trahan, Dérangment, 2013. French-English diagram for translations of the French word “dérangement,” written in chalk. Photo by Don Hall.

 
Installation view, <i>Pasapkedjinawong</i>, MacKenzie Art Gallery, 2021. Photo by Don Hall.

Installation view, Pasapkedjinawong, MacKenzie Art Gallery, 2021. Photo by Don Hall.

 
Installation view, <i>Pasapkedjinawong</i>, MacKenzie Art Gallery, 2021.

Installation view, Pasapkedjinawong, MacKenzie Art Gallery, 2021.